Les bijoux en grenats de Perpignan

Les bijoux en grenats de Perpignan ont gagné leur lettres de noblesse au 19ème puis au 20ème siècle. Emblématiques de la région, il ne reste aujourd’hui que 10 ateliers qui fabriquent des bijoux selon les méthodes traditionnelles anciennes.
Les bijoux en grenats de Perpignan sont reconnaissables par la taille si particulière de leurs grenats, et la façon dont ils sont montés. Depuis le 18ème siècle en effet les pierres sont taillés en « Perpignan » ou plus communément, en rose. C’est l’une des tailles de pierre les plus ancienne: la pierre présente une forme conique. Celle-ci est constituée d’une large base plane qui supporte un dôme plus ou moins arrondi, constitué par la juxtaposition de facettes triangulaires. Cette taille est tout à fait appropriée à la technique de serti clos utilisé dans cette région. Le grenat est déposé entre une sertissure (la paroi) et un fond. L’ensemble donne ce que l’on appelle le chaton.

Afin d’améliorer la luminosité et l’éclat du grenat, on dépose au fond du chaton un paillon (feuille d’argent de teinte rouge).

Ce paillon servira à réfléchir la lumière et à aviver les couleurs de la pierre.
Les pierres sur paillon étaient très courantes au 19ème siècle. En général le paillon est de la couleur de la pierre, sauf dans le cas des « brésils »: on dépose une citrine de couleur jaune pâle sur un paillon rouge. Cela procure un cœur rouge à la pierre et on les rencontre fréquemment dans les bijoux régionaux du Puy en Velay… Mais ça sera pour une autre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X